Les masques de nô 能面

  • Publié le : 14/11/2018
  • Par : G.R.
  • Note :
    3/5
Des masques de nô

Des masques de nô

sigusr0 (Flickr)

Port du masque obligatoire

Le nô étant une forme théâtrale à la fois très codifiée et stylisée, il n'est parfois pas très facile d'en saisir les arcanes pour les néophytes. Heureusement, les masques de nô constituent souvent une mine d'informations et d'indices sur l'histoire de la pièce et ses personnages, et ce, même sans comprendre le japonais classique.

Des acteurs sans visage

On pourrait penser qu'en privant l'acteur de son visage, le masque lui ôte la possibilité de faire passer ses émotions par ses expressions faciales, mais il n'en est rien !

Les masques de nô sont en effet sculptés avec attention et un souci du détail tel que leur expression change en fonction de l'éclairage.

Ainsi, orienté légèrement vers le haut, un masque aura l'air plutôt rieur tandis que si l'acteur penche la tête vers l'avant, son expression se fera triste.

De plus, ôter son visage à l'acteur permet également de mettre l'accent sur sa gestuelle et son langage corporel.

L'acteur Sakurama Banma portant un masque

L'acteur Sakurama Banma portant un masque

Wikipedia Commons

Le rôle des masques

Symboliquement, les masques de nô ont pour but de faire disparaître l'acteur au profit de l'archétype de personnage qu'il incarne. Dans les rares pièces où le shite ne porte pas de masque, il doit d'ailleurs afficher un visage le plus impassible possible.

Toutefois, d'un point de vue plus pratique, les masques de nô ont aussi et surtout pour rôle de transmettre aux spectateurs plusieurs informations sur les personnages qui les portent.

En les observant attentivement, on peut ainsi connaître l'âge, le sexe, la classe sociale et même l'état d'esprit d'un personnage, chaque masque permettant de condenser toutes ces informations.

Il existe ainsi plusieurs types de masques, chacun représentant un archétype de personnage bien particulier.

Masque de nô

Masque de nô

Hisakazu Watanabe (Flickr)

Nos derniers articles

Lake Kawaguchiko Sakura Mont Fuji

Les fleurs de cerisier dans l’art

Avec l'arrivée du printemps, les rues, les jardins et les montagnes du Japon accueillent avec joie la floraison des cerisiers et c'est tout l'archipel qui se saupoudre de rose pendant quelques jour

Netsuke

Netsuke

D’accessoires vestimentaires en vogue au Japon à l’époqued’Edo, ils sont devenus des pièces de collection prisées dans le monde entier.Mais que sont les netsuke et oùpeut-on s’en procurer ?

Geisha à l'entrée d'une maison de thé dans le quartier de Gion, à Kyoto

Geishas, gardiennes des arts japonais

Le terme de geisha signifie littéralement : "personne pratiquant les arts". Partez sur leurs traces, à la découverte.

Voir tous les articles (292)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire