L'art japonais du Butô 舞踏

La danse japonaise du corps obscur

Née au Japon à la fin des années 1950, la danse butô exprime les souffrances et problématiques nouvelles dans la société de l’époque. Influencée par le bouddhisme et les croyances shintô, cette performance dansée fascine autant qu’elle interpelle.

Plus qu'une danse codifiée, le butô est un concept, une façon de percevoir le monde. Le corps lui-même est une œuvre d'art. Les attitudes, les traits se tordent mais ne jouent pas. Ils expriment des sentiments, des sensations que l'artiste vit sur scène. Impossible de rester indifférent. Qu'il soit irrité par l'étrangeté ou fasciné par le geste, le spectateur est saisi.

Une danse japonaise qui rejette les normes artistiques traditionnelles

 

Communiquer avec les esprits invisibles, faire appel aux forces de l'au-delà. Telle est l'ambition des créateurs du butô. Il s'agit de réveiller les forces cachées, tapies dans les profondeurs de la nuit, dans les profondeurs de l'âme humaine.

Cette inclusion de l'Homme dans la Nature révèle la forte influence du shintoïsme. Le crâne rasé des danseurs hommes (majoritaires), leur peau couverte de poudre blanche, leurs mouvements lymphatiques, les placent à la frontière& du minéral, du végétal et de l'animal.

Le butô est une danse qui rejette les formes du théâtre traditionnel japonais, que ce soit  le théâtre nô ou le kabuki. C'est la quête d'une identité perdue.

 

 

Une représentation de butô.

Une représentation de butô.

DR

Les attitudes et les traits des acteurs se tordent mais ne jouent pas, exprimant des sentiments, des sensations que l'artiste vit sur scène.

Les attitudes et les traits des acteurs se tordent mais ne jouent pas, exprimant des sentiments, des sensations que l'artiste vit sur scène.

DR

Le corps du danseur se fait prolongementde la terre. Après tout, le terme butô signifie "danse qui frappe le sol". Ainsi, Hijikata développa la technique du ganimata,littéralement "jambes courbées". Il s'agit de danser en sentant lepoids de la boue qui enveloppe ses pieds, la pesanteur de la terre colléecontre son corps.

"Les danseurs de butô cherchaient à savoir comment se tenir debout entant que Japonais. Hijikata a grandi à Akita, une région de rizicultureimportante. Il s'est basé sur la sensation d'avoir deux jambes plantées dans laboue d'une rizière. Chaque personne a son propre vécu lié à l'endroit où elle agrandi. Quelque chose de local. On tentait donc de transformer cesparticularités très locales en quelque chose d'universel.

Le butô est proche de la performance artistique, révolutionnaire, transgressive que du théâtre classique.

Le butô est proche de la performance artistique, révolutionnaire, transgressive que du théâtre classique.

DR

Le Butoh-kan:

 

Bien que depuis quelques années, le butô ait gagné en popularité dans son pays natal, il reste un art confidentiel. Il n’existe dans tout le Japon qu’un établissement consacré au butô : le Butoh-kan à Kyoto, qui a ouvert ses portes en 2016. 

Dans un ancien kura (une maison aux murs très épais servant d’entrepôt), on y donne des représentations dans un tout petit espace : pas plus de neuf personnes peuvent assister au spectacle, ce qui créé une intimité exceptionnelle entre les danseurs et leur public.

 

Adresse :Nakagyo-ku, Kyoto 604-8202
Accès :à  5 minutes de marche de la station de métro  Oike, sortie 6. Lignes Karasuma  et  Tozai  ou à 10 minutes de marche de la gare Karasuma ,sortie 22. Ligne de Kyoto de la compagnie Hankyu.
Site officiel : https://butohkan.jp/

 

Dans le butô, la scène est nue, les corps sont blancs. Les danseurs évoluent dans une presque obscurité avec une lenteur aérienne.

Dans le butô, la scène est nue, les corps sont blancs. Les danseurs évoluent dans une presque obscurité avec une lenteur aérienne.

DR

Une performance de Buto dans les rues de Paris

Une performance de Buto dans les rues de Paris

Duc

Nos derniers articles

Torii Gates

Shinto et sanctuaires

Un guide pour les voyageurs au Japon sur le shintoïsme et la visite des sanctuaires, avec des informations provenant d'une prêtresse shintoïste de la 17e génération.

Noël à Roppongi Hills, Tokyo

Noël au Japon

Années après années, l'esprit Noël a réussi à trouver sa place dans un Japon qui voue un culte aux cadeaux.

L'été au Japon

Les symboles de l'été au Japon

Carillons, libellules, ou encore jeux de pastèque, les symboles de l'été peuvent être bien différents selon les cultures.

Voir tous les articles (293)