Le shûkatsu 就活

  • Publié le : 24/08/2018
  • Par : S.R.
  • Note :
    2/5

Le job hunting à la japonaise

Au milieu de leurtroisième année d'étude, les Japonais entament la recherche d'unemploi, qui pourrait bien être le seul de leur vie. Cette rechercheardue – qui commence près de deux ans avant l'obtention dudiplôme ! - faite de nombreuses demandes d'emploi, deséminaires et de longs processus de sélection est connue sous lenom de "shûkatsu".

Un processus qui commencetôt

Shûkatsu est lacontraction de "shûshoku katsudô" ou "activitéde recherche d'emploi". Et tous les Japonais vous diront qu'ils'agit bien d'une activité prenante ! À partir du moisd'octobre de leur troisième année (la licence s'obtient en 4 ans au Japon), les étudiants d'université sepréparent à la recherche, puisqu'il est assez rare de poursuivre les études jusqu'au master. Ils commencent par chercher lesentreprises pour lesquelles ils pourraient travailler, les stagespossibles et participent à des séminaires sur les entretiensd'embauche.

Lire aussiLe système scolaire japonais

Exemple d'un setsumeikai auquel participe les étudiants

Wikipedia

Intégrerles codes de l'entreprise

À partir de ce moment-là, les Japonais intègrent totalement lesattentes des entreprises en mettant de côté leur individualité.Ils se coupent les cheveux, se les teignent en noir (s'ils ont fait des folies capillaires auparavant) et achètent uncostume qui siéra aux demandes des entreprises. La suite duprocessus va mettre le candidat aux prises avec des tests depersonnalité et d'aptitude, des entretiens groupés et desentretiens individuels, et cela pour chaque offre d'emploi !

Lesattentes des employeurs peuvent être très pointues (et étonnantes !)telles que s'excuser deux fois avant de quitter la salle ou saluerl'interviewer au bon moment.

Lire aussiLes congés au Japon

Salaryman de Tokyo

Wikipedia

Nos derniers articles

Lake Kawaguchiko Sakura Mont Fuji

Les fleurs de cerisier dans l’art

Avec l'arrivée du printemps, les rues, les jardins et les montagnes du Japon accueillent avec joie la floraison des cerisiers et c'est tout l'archipel qui se saupoudre de rose pendant quelques jour

Netsuke

Netsuke

D’accessoires vestimentaires en vogue au Japon à l’époqued’Edo, ils sont devenus des pièces de collection prisées dans le monde entier.Mais que sont les netsuke et oùpeut-on s’en procurer ?

Geisha à l'entrée d'une maison de thé dans le quartier de Gion, à Kyoto

Geishas, gardiennes des arts japonais

Le terme de geisha signifie littéralement : "personne pratiquant les arts". Partez sur leurs traces, à la découverte.

Voir tous les articles (292)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire