Daikon, le radis d'hiver japonais 大根

Le grand radis blanc indispensable à la cuisine japonaise

Au Japon, si l’on observe le panier de la ménagère, on peut voir invariablement deux légumes pointer leurs feuilles : les poireaux et les daïkon, les grands radis blancs, ingrédients indispensables aux menus nippons.  Cuisiné sous diverses formes, le radis japonais daïkon se marie très bien avec les poissons et viandes.  Servi seul, on peut apprécier sa fraîcheur et son croquant.

La terre autour du volcan étant impropre à la culture du riz, les habitants de la région de Sakurajima auraient commencé à cultiver le  daïkon au XIXème siècle ou peut-être même avant. Grâce à l’action bénéfique des cendres du volcan (toujours actif) et de la terre, le daïkon devient énorme, tout rond, tout en restant très goûteux, bien sucré et faible en fibres.

Le daïkon de Sakurajima peut atteindre jusqu’à  30 kilos pour 50 centimètres de circonférence!  Autant dire qu’il fait la fierté des agriculteurs du coin et s’arrache à prix d’or dans tout le Japon !

daikon sakurajima

Daikon de Sakurajima, énormes spécimens élevés aux cendres du volcan !

Wikimedia Commons

daikon

Daikon, le radis blanc japonais

Wikimedia Commons

Coupé en gros morceaux dans une soupe miso, ou dans un ragoût avec de la viande ou du poisson, le  daïkon se mange bien évidemment cuit et mijoté. Goûtez-le donc dans l’oden, idéal pour se réchauffer l'hiver.

Râpé,  il est appelé daïkon oroshi. Sous cette forme, le daïkon est indispensable pour accompagner les poissons grillés, notamment le sanma (balaou du Japon) et le maquereau. Il accompagne aussi très souvent Les tempura, les kara-age-poulet-frit, et les soba-nouilles-sarrasin.

Ajoutons qu’en plus d’avoir bon goût il  aide à mieux digérer, ce qui n’est pas la moindre de ses qualités !

Takuan, la version marinée du radis blanc japonais daikon

Takuan, la version marinée du radis blanc japonais daikon

kattebelletje

daikon

Daikon oroshi, le radis daikon est râpé "comme la neige"

Photozou

Le pot au feu japonais, Oden

Le pot au feu japonais, Oden

5th Luna

Kiriboshi daikon

Kiriboshi daikon

Lombroso, Wikimedia

Nos derniers articles

Distributeur de boisson, Tokyo

Les boissons japonaises de l'été

Le Japon est le pays du saké, c’est vrai. C’est aussi le pays de la petite bière après le travail.

Tofu

Le tofu, spécialité de soja japonaise

Qu’on le trouve coupé en petits cubes dans la soupe miso ou frit, enroulé autour des inarizushi, le tofu est un ingrédient très répandu dans la cuisine japonaise.

Kakigori à la fraise et au matcha

Les kakigôri : glaces traditionnelles

Si l’on trouve au Japon des glaces parmi les plus excentriques, certaines se distinguent aussi par leur sobriété.

Voir tous les articles (152)

Commentaires

Notez l'article

  • Star
  • Star
  • Star
  • Star
  • Star
3/5

Votre commentaire

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
* Champs obligatoires