Les takoyaki : une spécialité d'Osaka たこ焼

  • Publié le : 04/09/2019
  • Par : C.L./J.R.
  • Note :
    2/5

Les takoyaki, la street-food à la japonaise

Nés à Osaka, les takoyaki se dégustent la plupart du temps sur le pouce, pour le plus grand bonheur des Japonais et des touristes. Moins connus que les illustres spécialités que sont les sushis et les ramens, les takoyaki n'en demeurent pas moins un emblème culinaire au Japon.

 

Comment déguster des takoyaki

Les takoyaki ne constituent pas un vrai repas à proprement parler, c’est un en cas qu’on prend sur lepouce lors d’une sortie, dans une petite barquette en carton par lot de six, huit boulettes ou dix boulettes. Les takoyaki ne se mangent pas avec des baguettes maisavec des cure-dents. Ils sont presque toujours servis saupoudrés de ciboule, d’algues aonoriet de bonite séchée, avec de la mayonnaise japonaise (plus légère) et/ou de la sauce otafuku pour okomiyaki,autre de plat typique d’Osaka. Ils se dégustent très chaud, tout juste sortis du moule.s

Même s’ils sont presquetoujours vendus dans des yatai, desstands de rue, les takoyaki peuvent aussi être servis dans de vrais restaurants :ils sont souvent plus gros et contiennent un petit poulpe entier, idako.

Les Japonais, eux, lesmangent encore bouillants. Mais au lieu de se précipiter dessus, on peut aussi admirer la danse des copeaux debonites, qui ondulent sous la chaleur du plat : un vrai spectacle ! C’est sans compter surle talent des cuisiniers qui retournent les takoyaki plus vite que leurs ombres et assurent le show dans les festivals, brocantes et sites touristiques où ilsinstallent leurs stands.

Un petit aperçu de la façon dont sont faites les fameuses boulettes de poulpes :

Takoyaki

Stand de takoyaki à Dotonburi

Wikimedia Commons

Takoyakit

Takoyaki avec de la bonite

Wikimedia Commons

  • Kogaryu

Sans doute l'adresse la plus populaire chez les habitants d'Osaka. Les takoyaki y sont vendus à petit prix par barquette de 10. Installée au cœur d'Amerika-mura, le quartier américain branché de la ville, cette échoppe permet de tester toutes sortes de takoyaki, avec de nombreuses variantes de sauces, du fromage, ou encore dans une gaufrette à la façon d'un tacos. Non loin, le restaurant Wanaka constitue aussi une bonne alternative si Kogaryu est pris d'assaut.

Adresse : 2-18-4 Nishishinsaibashi Chuo-ku, Osaka
Horaires : ouvert tous les jours de 10h30 à 20h30

 

  • Hanadako

Dans le quartier d'Umeda, au nord de la ville, le restaurant Hanadako met tout le monde d'accord. Réputés pour leurs takoyaki recouverts d'une montagne de ciboule (negi), ils sont aussi reconnus pour effectuer une cuisson spécifique à haute température, ce qui permet d'obtenir des boulettes craquantes au fourrage plus crémeux.

Adresse : 9-16 Kakudacho, Kita-ku, Osaka 
Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 23h

Takoyaki

Le restaurant Kogaryu à Osaka

Wikimedia Commons

Takoyaki

Barquette de takoyaki de Kogaryu

Wikimedia Commons

Nos derniers articles

Manger au Japon en hiver

Où manger en hiver au Japon ?

Comme à chaque saison, les tables japonaises se parent de spécialités.

Café à Tokyo

Kissaten, les cafés rétro japonais

Au pays du thé vert, le café ne manque pas d’amateurs ni d’établissements où en déguster.

onigiri-umeboshi

Où manger végan au Japon ?

Malgré la tradition bouddhiste de ne pas consommer de chair animale, nombre de plats japonais sont à base de viande ou de poisson.

Voir tous les articles (150)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire