La plaine de Kibi 吉備路

  • Publié le : 08/11/2017
  • Par : I.D.O.
  • Note :
    2/5

Promenade bucolique et historique

La plaine de Kibi est une zone rurale qui s’étend auxalentours de la ville d’Okayama. On s’ypromène à vélo à travers rizières et villages tout en visitant sanctuaires et pagodes. 

Le plaine de Kibi en été

Le plaine de Kibi en été

tjabeljan

Le sanctuaire shintô Kibitsu, où, selon la légende, le prince Kibitsuhiko aurait crevé l'œil de l'ogre

Le sanctuaire shintô Kibitsu, où, selon la légende, le prince Kibitsuhiko aurait crevé l'œil de l'ogre

YU-JEN SHIH

Le sanctuaire Kibitsu à Okayama

Le sanctuaire Kibitsu à Okayama

YU-JEN SHIH

Enfoncez-vous encore 5 kilomètres à travers la campagne et vous arriverez à la gare de la ville de Sôja. Vous pouvez rendre les bicyclettes au magasin de location situé devant la gare ou en profiter pour visiter quelques sites dignes d’intérêt à Sôja et dans ses alentours. 

La ville elle-même a le charme tranquille des bourgades de la campagne japonaise. On y trouve le sanctuaire Itchu-no-Kuni Sôja-gu, connu sous le nom de Sôja, qui signifie "tous les sanctuaires". Ce sanctuaire était donc censé regrouper tous les sanctuaires shintô de la région et il est dédié à pas moins de 324 divinités ! Fondé en 927, ses bâtiments furent maintes fois reconstruits et le bâtiment principal, qui brûla en 1977, date de 1979. Un vaste et ravissant jardin ajoute au charme de l’endroit.

À environ 2 kilomètres au nord de la gare de Sôja, le temple zen Hofuku-ji a accueilli le célèbre moine zen et peintre Sesshu Toyo (1420-1506), qui y étudia quand il était enfant.  Le temple possède un petit jardin et une jolie pagode.

Au sud de la ville, se trouve le sanctuaire Karube, plus connu sous le nom insolite de "sanctuaire des seins". En effet, les futures mères ou les jeunes maman viennent y prier le dieu du sanctuaire pour qu’il leur assure un accouchement sans problème et fasse couler le lait maternel. C’est pourquoi les plaques votives offertes au sanctuaire sont illustrées de dessins de poitrines féminines. Une boulangerie locale vend même des pains en forme de seins ! 

Tsukuriyama kofun, tumulus

Reggaeman

Le sanctuaire Soja de nuit

Mstyslav Chernov/Unframe/unframe.com


Adresse - Horaires - Accès

  • Adresse

  • Horaires

    Bizen-Ichinomiya : prenez la ligne JR Kibi  (aka Momotaro Line) à Okayama pour Bizen-Ichinomiya. Le trajet dure environ 10 min (un train toutes les  30 minutes). Sôja : deux trains par heure sur la ligne JR Kibi  (aka Momotaro Line). Le trajet dure environ 40 min. Un ou deux trains par heure via la ligne JR Hakubi Line (30 min). 

Nos derniers articles

Tsutsuji-so vu de loin, avec la citrouille de Kusama

Se reposer dans un cadre artistique, Tsutsuji-so

Si vous recherchez un hébergement atypique et peu onéreux, voilà un très bon plan, le Tsutsuji-so. Là-bas, il faut aussi aimer l’art, le calme et la nature.

Vue du mont Taka sur la mer intérieure de Seto, depuis l'île de Shiraishi-jima

Les îles Kasaoka

À la recherche d’une destination de rêve au Japon, sans trop de touristes ? À environ 50 kilomètres d’Okayama, les îles Kasaoka sont une excursion idéale loin des foules.

Voir tous les articles (3)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire