Le Man-Yôshû, premier recueil de poèmes japonais 万葉集

  • Publié le : 05/08/2019
  • Par : S.R.
  • Note :
    3/5

Les origines de la poésie japonaise

Les premiers écritsjaponais sont historiquement les deux recueils du Kojiki (712) et duNihon-Shoki (720), où l'on retrouve les mythes fondateurs de lanaissance du Japon ainsi que les origines mythologiques de la lignée impériale. À leur suite, on retrouve le tout premier recueil depoésie japonais : le man'yôshû.

Exemplaire du man'yôshû

Wikipedia

Le Man'yôgana

Les poèmes du Man'yôshusont écrit en man'yôgana, une écriture hybride japonaise quiutilise directement les idéogrammes chinois non pour leur sens maispour leur phonétique. Ils sont à la base des kana, soit leshiragana et les katakana.

En effet les hiragana sont des kanjihomophones écrits en cursif, et qui au fil sont des siècles vontprendre leur propre forme par altération, alors que les katakana sontdes déformations des kanji utilisés par les étudiants bouddhistesafin de noter la prononciation des idéogrammes chinois, comme lepinyin actuel. On peut ainsi considérer le Man'yôshû comme l'un des précurseurs d'une écriture japonaise autonome du chinois.

Hiragana

Tableau des hiragana

Wikimédia

Nos derniers articles

Lake Kawaguchiko Sakura Mont Fuji

Les fleurs de cerisier dans l’art

Avec l'arrivée du printemps, les rues, les jardins et les montagnes du Japon accueillent avec joie la floraison des cerisiers et c'est tout l'archipel qui se saupoudre de rose pendant quelques jour

Netsuke

Netsuke

D’accessoires vestimentaires en vogue au Japon à l’époqued’Edo, ils sont devenus des pièces de collection prisées dans le monde entier.Mais que sont les netsuke et oùpeut-on s’en procurer ?

Geisha à l'entrée d'une maison de thé dans le quartier de Gion, à Kyoto

Geishas, gardiennes des arts japonais

Le terme de geisha signifie littéralement : "personne pratiquant les arts". Partez sur leurs traces, à la découverte.

Voir tous les articles (292)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire