La cuisine au thé お茶の調理

Du thé dans vos assiettes

Qu'il soit consommé dans les règles de l'art, en respectant le temps d'infusion adapté et la juste température ou simplement acheté en canette dans un distributeur ou au konbini du coin, le thé est un élément incontournable dans la vie quotidienne des Japonais. Mais le thé japonais ne se contente pas d'être une des boissons phares de l'archipel.

Ce gruau de riz au thé serait né dans les temples de l'ancienne capitale impériale. Sa préparation au temple Todaiji est attestée par un écrit daté de l'an 752. Ce mets réservé aux religieux aurait ensuite rapidement gagné le reste de la population.

Dans cette préparation, le riz cuit dans une infusion de bancha ou d'hôjicha. Mais il est tout à fait possible en réalité d'utiliser une autre variété de thé. Dans les îles de la mer intérieure de Seto et dans l'île du Shikoku, le chagayu est fait à partir d'un thé post-fermenté et solidifié, appelé goishi-cha, qui se présente sous la forme de petits blocs noirs.

chagayu

Chagayu ou bouillie de riz au thé

Wikimédia

L'ochazuke serait tout comme le chagayu originaire d'un temple de l'ancienne province de Yamato (région actuelle de Nara). Bien qu'il soit connu dès l'époque de Heian (794-1185), il ne devient réellement populaire qu'au cours de la période d'Edo (1603-1868). 

La population apprécie notamment sa praticité. Rien de plus commode en effet que de réchauffer ou d'accommoder un riz déjà préparé grâce à du thé chaud. En 1952, l'ochazuke connait sa petite révolution. Une société met au point une version instantanée de l'ochazuke qu'elle commercialise dans tout l'archipel ; chaque petit sachet contenant alors des ingrédients séchés et du thé en poudre.

ochazuke

Ochazuke au thé vert

matsukawa1971

Parmi celles-ci, il convient de citer, les ocha no me tempura ou "tempura de bourgeons de thé". Dans la préfecture de Shizuoka, on cuisine ainsi le shincha, le premier thé de l'année composé de jeunes feuilles et de leurs bourgeons attenants. Ces jeunes pousses sont récoltées début mai lors de la première cueillette.

Ces feuilles douces et souples sont trempées dans une pâte à tempura puis plongées dans un bain de friture. Ces tempura dégagent un arôme printanier tout à fait insolite. Les shincha, disponibles uniquement quelques semaines chaque année, font de ces tempura, un plat précieux et rare.

ocha-tempura

Ocha tempura

DR

shincha

Jeunes pousses de thé

福社長

Nos derniers articles

Tous les distributeurs proposent un large choix de boissons.

Les boissons à tester cet été

Le Japon est le pays du saké, c’est vrai. C’est aussi le pays de la petite bière après le travail.

Japan Visitor - kaiseki20181.jpg

Lexique de la cuisine japonaise

La nourriture japonaise est riche et variée. Pour la décrypter, voici un lexique, de A à Z, des mots et expressions de la cuisine japonaise et ses aliments

Manger au Japon en hiver

Où manger en hiver au Japon ?

Comme à chaque saison, les tables japonaises se parent de spécialités.

Voir tous les articles (152)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
* Champs obligatoires