Les spécialités à essayer dans la région du Tohoku

  • Publié le : 23/12/2022
  • Par : brya@japan-exp…

Reliant la principale le Kanto à l'île la plus septentrionale d'Hokkaido, la région de Tohoku possède certaines des attractions les plus célèbres de l'île principale de Honshu. Sa culture culinaire unique attire particulièrement l'attention des voyageurs locaux et étrangers.

Morioka Reimen est à l'origine basé sur le plat de nouilles coréen de nangyeomen, un plat de nouilles de sarrasin servi froid et généralement apprécié en été.

Les deux plats partagent de nombreuses similitudes, les deux étant servis froids (le nom reimen se traduit par « nouilles froides » en français), tous deux réputés pour leurs nouilles à la texture moelleuse et souvent servis avec du kimchi. Cependant, la recette rendue célèbre à Morioka diffère  à bien des égards, ce qui la rend unique !

Au lieu de sarrasin pur, le reimen est souvent fabriqué avec de la fécule de pomme de terre ou de la farine de blé, ce qui leur donne un aspect translucide. Le bouillon est souvent un mélange de bouillon de bœuf et de poulet, avec de la viande et des œufs et des fruits de saison sont souvent ajoutés pour une touche de fraîcheur.

Morioka Jajamen poursuit cette tendance de nouilles très distinctes et servies de manière unique. Jajamen a des origines chinoises, étant basée sur le Zhajiangmian de Chine, des nouilles garnies d'une sauce épaisse à base de soja. Pour le jajamen,  on utilise une formule similaire, mais en y ajoutant une touche japonaise sous la forme de fines nouilles udon et d'un miso de viande épaisse. Garni d'une variété de garnitures allant du concombre, du gingembre et de l'ail, il est ensuite soigneusement mélangé, ce qui donne un plat copieux rempli d'umami .

Morioka reimen

Morioka réimen

©Yuzu2020, Getty Images, canva

Morioka jajamen

Morioka Jajamen

©Gyro, Getty Images, canva

Wanko soba

Wanko soba

©PHOTON09, Getty Images, canva

La pêche est très populaire au Japon ! Sur les 20 % du total des pêches provenant du Japon et de Fukushima, la plus appréciée est la très convoitée pêche akatsuki. Remarquées pour leur fort arôme floral et leur douceur, les pêches akatsuki de Fukushima sont appréciées dans tout le Japon pendant les chauds mois d'été et sont souvent présentées en offrande à l'empereur.

Bien qu'elles soient, bien sûr, souvent consommées telles quelles, les pêches akatsuki sont également servies comme ingrédient principal dans les desserts et les confiseries ! On dit que la douceur éclatante et la légère acidité se marient bien avec du lait moelleux ou de la glace à la vanille et constituent une délicieuse façon de se rafraîchir pendant les chauds étés japonais.

Fukushima produit également une récolte abondante de pommes, un aliment de base de la région de Tohoku dans son ensemble. La pomme de Fukushima  possède des attributs très uniques. Le climat de la préfecture est plus chaud que la plupart des autres régions productrices de pommes au Japon, ce qui leur permet de mûrir plus rapidement que ce que l'on voit habituellement.

Peaches

Pêches de Fukushima

©punch_ra, pixabay, canva

Fukushima apples

Pommes de Fukushima

©vinti, pixabay, canva

Kyoho grapes

Raisins Kyoho

©deko, Getty Images, canva

Les nombreux marchés de poissons de haute qualité, qui bordent la côte nord de la préfecture, le long du détroit de Tsugaru et de la baie de Mutsu sont un gage des spécialités d'Aomori. Le plus célèbre d'entre eux est le marché aux poissons de Furukawa, à quelques pas de la gare JR d'Aomori.

Ici, on trouve également un certain nombre de petits stands et restaurants dans tout le marché, servant des spécialités telles que le nokke-don. C'est une spécialité du marché de Furukawa, qui se compose de fruits de mer frais et crus,choisis par le client et placés sur du riz.

Les ingrédients présentés à Nokke-don sont souvent achetés par des restaurants et des amateurs de fruits de mer dans tout le Japon pour leur haute qualité. Il s'agit notamment de crustacés tels que les pétoncles, l'ormeau et des variétés de crabe telles que le crabe casqué, ou togekuri-gani, comme on l'appelle localement. La crevette Mantis, connue sous le nom de shako au Japon et gasa-ebi à Aomori, est également un mets délicat bien connu, offrant une texture un peu plus consistante que les autres types de crevettes.

Le Maguro (thon rouge) est souvent cité comme le poisson le plus représentatif utilisé dans les sushis, et ceux provenant d'Oma sont célèbres pour leur rapport gras/maigre équilibré et leur saveur délicate.

Furukawa Market, Aomori

Marché de Furukawa, Aomori

©sodai gomi, flickr

Nokke-don

Nokke-don

©Ken Sakaeda, flickr

C'est à Aji Tasuke, situé dans l'Ichibancho de Sendai, que tout a commencé. En 1948, le propriétaire Keishio Sano, influencé par les travaux des chefs français, a commencé à vendre des plats de langue de bœuf dans ce qui était à l'origine son restaurant yakitori. À partir de là, le plat est devenu très populaire et s'est fait une place sur la scène culinaire locale. Compte tenu de son introduction relativement récente au Japon, il est stupéfiant de voir à quel point la langue de bœuf s'est emparée de la région !

Dans l'ensemble, les plats de langue de bœuf de la ville partagent des caractéristiques distinctes et reconnaissables. La langue est généralement préparée sur un gril à charbon de bois, créant une saveur fumée et robuste. Elle est souvent entaillée et tranchée, donnant une forme festonnée très distincte qui favorise un côté très tendre.

Cependant, la spongiosité reconnaissable de la langue de boeuf est toujours préservée pour fournir une sensation satisfaisante lors de la consommation. Les plats de langue de boeuf sont également souvent servis avec du mugimeshi, du riz blanc bouilli avec de l'orge, offrant une texture et une saveur et un arôme riches et de noisette par rapport au riz blanc pur. 

Beef Tongue, Sendai

©Gyro, Getty Images, canva

Beef Tongue, Sendai

©Takayan, Getty Images, canva

Nos derniers articles

Mont Fuji winter

Top des activités à faire en hiver au Japon

En plus d'être la saison où vous aurez le plus de chances d'apercevoir le mont Fuji grâce à un temps clair et dégagé, l'hiver au Japon vous réserve de nombreuses surprises.

Neige au Japon

Les lieux traditionnels japonais à visiter en hiver

Au Japon, l'hiver est une saison aussi belle que le printemps, l'été ou encore l'automne.

Les gorges Genbikei et Geibikei

Les activités à faire dans le Tohoku

La région du Tohoku est réputée pour ses activités modernes et traditionnelles, qui permettent de découvrir l’immensité de la région.

Voir tous les articles (288)

Commentaires

Notez l'article

  • Star
  • Star
  • Star
  • Star
  • Star

Votre commentaire

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
* Champs obligatoires