Six montagnes de moins de 1 000 mètres à escalader

Le Mont Takao haut de 599 mètres.

Le Mont Takao haut de 599 mètres.

DR

Randonnées merveilleuses dans les monts japonais

Pour les apprentis alpinistes qui n'ont pas encore l'étoffe de s'attaquer au Mont Fuji, voici une liste de montagnes accessibles avec des vues à couper le souffle.

Vue sur la baie de Miyajima depuis le Mont Misen

Vue sur la baie de Miyajima depuis le Mont Misen

Travis flickr

Mont Takao à Tokyo (599 mètres)

Expédition parfaite si vous n'avez pas l'occasion ni le temps de voyager hors de la capitale mais que vous souhaitez vous éloigner des buildings le temps d'une journée. À moins d'une heure du centre de Tokyo en train, l'ascension du Mont Takao est une activité populaire chez les locaux comme chez les touristes, évitez donc les week-ends et jours fériés si vous le pouvez. Vous verrez de nombreux Japonais venir se promener et tester les différents sentiers de randonnées selon leur motivation ou leur forme physique. Le parcours n°1 est le moins difficile et un funiculaire ainsi qu'un télésiège sont également à disposition afin d'accéder au sommet sans trop se fatiguer !

Voir : Le Mont Takao

Tokyo depuis le Mont Takao

Tokyo depuis le Mont Takao

jpellgen flickr

Le mont Takao, près de Tokyo.

Le mont Takao, près de Tokyo.

Pember_

Mont Maya à Hyogo (699 mètres)

C'est à quelques pas de la station Shin-Kobe, à environ 30 minutes du centre de Kobe, que commence votre ascension. De nuit comme de jour, la vue que vous aurez du sommet du Mont Maya est l'une des plus impressionnantes du Japon, puisqu'elle offre un panorama incroyable sur la baie d'Osaka-Kobe. Prévoyez trois à cinq heures de randonnée dans la montagne, en fonction du sentier que vous emprunterez. Si vous avez épuisé toutes vos forces durant la montée, n'hésitez pas à emprunter le funiculaire et le téléphérique de la ligne Maya Viewline pour redescendre. Sur le chemin, vous croiserez entre autres les somptueuses cascades de Nunobiki classées dans le top 3 des plus belles cascades du pays.

Voir : Nunobiki

Vue sur Kobe de nuit, au sommet du Mont Maya

Vue sur Kobe de nuit, au sommet du Mont Maya

Yu-Jen shih flickr

Cascade Nunobiki

Cascade Nunobiki.

Wikipédia

Vue du téléphérique pour se rendre au sommet du Mont Maya

Vue du téléphérique pour se rendre au sommet du Mont Maya

Yu-Jen shih flickr

Mont Homan à Fukuoka (829 mètres)

C'est sur l'île de Kyushu, près de la ville de Dazaifu, que se trouve le Mont Homan. Il faudra prendre son courage à deux mains pour grimper les centaines de marche en pierre du sentier principal jusqu'au sommet. Heureusement vous croiserez des bancs pour vous reposer. Une demi-journée dans la montagne devrait suffire pour apprécier la vue panoramique sur les collines et la vallée de Dazaifu. Il y a également un sanctuaire shinto au sommet, très atypique. Vous pourrez ensuite visiter les nombreux temples de la ville où était concentré le pouvoir de Kyushu avant d'être transféré à Fukuoka. Préférez la fin de l'hiver pour vous rendre dans les parages, c'est la période des pruniers en fleurs et ceux de Dazaifu sont magnifiques !

Voir : Dazaifu Tenman-Gu

Le Mont Homan à Fukuoka

Le Mont Homan à Fukuoka

Wikipedia

Le sanctuaire Kamado, au sommet du Mont Homan

Le sanctuaire Kamado, au sommet du Mont Homan

take flickr

Au Mont Homan

Au Mont Homan

koemu

Mont Hiei à Kyoto (848 mètres)

Le Mont Hiei abrite un des plus puissants temples bouddhistes du Japon, le temple Enryakuji, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Au XVIè siècle, c'est plus de 3 000 temples qui se trouvaient sur ses flans, mais le seigneur Nobunaga (1534-1582) mit le feu à la montagne, afin de détruire ses temples et de massacrer sa population. Il ne reste aujourd'hui que trois sites que vous pourrez traverser durant votre ascension. Pour atteindre le sommet, vous pourrez partir de Kyoto ou de Shiga, d'un côté ou de l'autre de la montagne, afin de prendre le téléphérique et d'arriver en haut en moins de 15 minutes. Mais si vous y allez pour faire du sport, il vous faudra marcher environ trois heures dans la forêt dense.

Voir : Le Mont Hiei

Le sentier pour gravir le Mont Hiei

Le sentier pour gravir le Mont Hiei

Yu-Jen shih flickr

Le temple enryakuji, sur le Mont Hiei

Le temple enryakuji, sur le Mont Hiei

Yu-Jen shih flickr

Vue du Mont Hiei

Vue du Mont Hiei

Yu-Jen shih flickr

Le Mont Kaimon au bord de la mer

Le Mont Kaimon au bord de la mer

sunnyshine80 flickr

Nos derniers articles

Autumn in Japan

Où admirer les feuilles d'automne ?

Cet automne, Japan Experience vous dévoile sa sélection des meilleurs endroits où profiter du phénomène du kôyô, lorsque la nature se transforme et les feuilles rougissent !

Le tournesol est l'emblème du village de Kyôgoku

7 excursions à faire l'été au Japon

Que diriez-vous de profiter de l'été japonais au frais, loin du bitume brûlant des grandes villes ?

L'étang bleu de Biei

Voyage dans l'île de Hokkaido

Pour les Japonais, Hokkaido est synonyme de grands espaces et de nature sauvage.

Voir tous les articles (284)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
* Champs obligatoires