O-Tsukimi, la fête traditionnelle de la lune

O-Tsukimi, la fête de la lune au Japon

O-Tsukimi, la fête de la lune au Japon

pixabay

Festival d'automne au Japon : Lapin blanc, mochi et pleine lune

Qu’elle soit pleine ou en croissant, rassurante ou malicieuse, la lune atoujours fasciné les peuples à travers le monde. Si en Europe elleest souvent associée aux loups-garous ou autre créaturesurnaturelle, en Asie l’astre lunaire jouit d’une image beaucoupplus positive ! Il a d’ailleurs son propre festival en débutd’automne dans plusieurs pays du continent, à commencer par leJapon qui célèbre chaque année "O-Tsukimi",le festival de la contemplation de la lune.

Avec l’influence grandissante de la Chine sur le reste de l’Asie, la fête de la lune se répand rapidement sur une grande partie du continent entre le 8ème et le 11ème siècle. 

Et s’il existait déjà une fête des récoltes au Japon à la mi-août appelée Jugoya, les célébrations chinoises vont très vite séduire la noblesse d’Heian (794-1185) déjà amourachée de HanamiIl faut dire aussi que les deux fêtes sont assez similaires, l’air frais de l’automne et son ciel dégagé permettant de reprendre les mêmes jeux qu’au printemps, la musique, les banquets et les récitations de vers ayant cette fois-ci pour thème la beauté de la lune.

Les célébrations de O-Tsukimi sous Heian

Les célébrations de O-Tsukimi sous Heian

Wikimédia

La légende raconte que Dieu descendit un jour sur terre sous l’apparence d’un vieil homme. Affamé, ce dernier demanda à tous les animaux de la forêt de lui rapporter quelque chose à manger. Tous allaient lui ramener des provisions, quand le lapin se rendit compte qu’il ne savait pas chasser et ne pouvait donc rien offrir. Pris au dépourvu et ne voulant pas faillir à sa mission, l’animal décida alors de sacrifier sa propre vie pour nourrir l’inconnu. 

Dieu fut ému par ce sacrifice, et rendit la vie au lapin en l’envoyant vivre sur la lune. C’est pourquoi il est possible de distinguer la silhouette du lapin en train de fabriquer du mochi lors des soirs de pleine lune, et qu’il est coutume de manger ces petites pâtisseries en observant le ciel d’automne à O-Tsukimi.

 

Les lapins vivraient sur la lune

Les lapins vivraient sur la lune

media.istockphotos.com

Le lapin, l'animal totem de O-Tsukimi

Le lapin, l'animal totem de O-Tsukimi

Fiick/ Helen Siliverin

Comment célèbrer l'O-Tsukimi ?

 

Cette année, O-Tsukimi sera célébrée le 1er octobre. À cette occasion, temples et sanctuaires ouvriront leurs portes pour une soirée sous les étoiles. Les participants pourront ainsi visiter les lieux sous les lueurs de la lune, et écouter quelques concerts de musique traditionnelle tout en dégustant des mochi achetés sur des stands de rue à l’entrée des lieux de culte.

De nombreux monuments nationaux organiseront, eux aussi, des veillées, à l’image du château de Himeji dans la préfecture de Hyogo ou du jardin de Genkyû dans la préfecture de Shiba.

O-Tsukimi au château de Himeji

O-Tsukimi au château de Himeji

himeji-machishin.jp

Nos derniers articles

Torii au Japon

Torii, le portail sacré du Japon

Un torii (鳥居) est un portail traditionnel japonais que l'on trouve généralement à l'entrée des sanctuaires shintoïstes.

Judo

Les arts martiaux japonais

Les arts martiaux sont présents dans de nombreux pays d'Asie : Taekwondo en Corée, Tai-Chi-Chuan en Chine, Muay Thaï en Thaïlande...

Momotaro contre les démons

Mythes et légendes du Japon : une plongée dans l'imaginaire japonais ancestral

Les légendes sont depuis tout temps un moyen de rationaliser le monde et d'apporter des explications aux us et coutumes d'une culture.

Voir tous les articles (293)