Torii, le portail sacré du Japon 鳥居

Torii au Japon

Torii au Japon

MustangJoe

Qu'est-ce qu'un torii et quelle est sa signification ?

Un torii (鳥居) est un portail traditionnel japonais que l'on trouve généralement à l'entrée des sanctuaires shintoïstes. Il marque la frontière entre l'espace profane et l'enceinte sacrée du sanctuaire. Le torii est devenu un des symboles les plus emblématiques du shintoïsme et du Japon.

Le mot "torii" signifie littéralement "là où se perchent les oiseaux". Selon la mythologie, les oiseaux seraient des messagers des dieux. Les torii serviraient donc de perchoir aux envoyés divins lorsqu'ils descendent sur terre.

Franchir un torii signifie pénétrer dans un espace pur et sacré. C'est un acte symbolique fort de respect et de purification avant d'approcher les kamis, les divinités shintoïstes. Les visiteurs se courbent par respect en passant sous un torii.

Mais une légende populaire issue du Kojiki, un recueil de mythes fondateurs du Japon datant du 8ème siècle, donne une autre explication. La déesse du soleil Amaterasu, fâchée contre son frère, se serait enfermée dans une grotte, plongeant le monde dans l'obscurité. Pour l'attirer à l'extérieur, les autres divinités auraient installé des coqs sur un perchoir devant l'entrée de la grotte. Le chant des volatiles aurait fini par faire sortir Amaterasu. Comme "tori" désigne les oiseaux en japonais, cette histoire expliquerait le nom et la fonction originelle des torii en tant que perchoirs pour les messagers divins.

Les premiers torii dateraient du 10ème siècle. À l'origine, les sanctuaires étaient simplement délimités par des cordes tendues entre des poteaux. Progressivement, la structure en bois du torii s'est généralisée pour marquer distinctement le seuil du domaine des kamis.

sanctuaire-mishima

Les sanctuaires cachés au coeur de la végétation

http://mishima.link

Torii en pierre à l'entrée du temple bouddhiste Shitennô-ji

Wikipedia

Le rôle des torii à l'entrée des sanctuaires shinto

Un torii se dresse généralement à l'entrée d'un sanctuaire shinto pour délimiter l'enceinte sacrée. Il peut aussi marquer le départ d'un chemin de pèlerinage ou l'accès à un lieu naturel vénéré comme une montagne sacrée.

Parfois, une série de torii jalonne le sandō, l'allée qui mène au pavillon principal. Chaque torii franchi indique un niveau de sainteté croissant à mesure que l'on s'approche de la divinité.

Passer un torii est un acte symbolique qui demande le respect d'un certain protocole. Il faut d'abord se purifier les mains et la bouche au pavillon d'ablutions. Ensuite, devant le torii, on s'incline une fois en signe de salut et de respect aux kamis avant de le franchir.

Selon la coutume, on doit aussi éviter de marcher au centre du passage sous le torii, cet espace étant en principe réservé aux divinités. Mieux vaut donc traverser légèrement sur le côté.

Ambiance mystique au torii du sanctuaire de Hakone

Ambiance mystique au torii du sanctuaire de Hakone

I.D.O.

Le grand torii d'Hakone-jinja

Le grand torii d'Hakone-jinja

Jérôme Laborde

  • Le grand torii flottant du sanctuaire d'Itsukushima sur l'île de Miyajima, qui semble émerger des flots à marée haute et fait partie des "trois plus beaux paysages du Japon".
  • Les milliers de torii vermillon du Fushimi Inari Taisha à Kyoto, qui forment de longs tunnels photogéniques le long des sentiers de la montagne sacrée d'Inari.
  • Le torii en bois de cyprès vieux de 1000 ans du sanctuaire Meiji à Tokyo.
  • Le grand torii en pierre immergé du sanctuaire de Hakone au bord du lac Ashi, avec le mont Fuji majestueux en arrière-plan.
  • Le torii géant de 25m de haut du sanctuaire Heian à Kyoto.
Torii du sanctuaire d'Itsukushima

Torii du sanctuaire d'Itsukushima, sur l'île de Miyajima, en face de Hiroshima.

DR

Fushimi Inari

Les torii de Fushimi Inari.

Elian Peltier

Nos derniers articles

Une rue animée au Japon

Tatemae, l'art de dissimuler ses véritables pensées au Japon

Le tatemae et son pendant le honne, deux concepts qui régissent les interactions sociales au Japon. Un comportement qui peut dérouter les occidentaux et sembler hypocrite.

Fusuma floraux du temple Shoren-in à Kyoto

Fusuma : les cloisons coulissantes traditionnelles japonaises

Les fusuma sont des parois coulissantes opaques utilisées dans l'habitat traditionnel japonais pour redéfinir l'espace d'une pièce ou servir de porte.

Un bain japonais en bois

Ofuro : le bain japonais traditionnel pour la santé et le bien-être

L'ofuro, aussi appelé furo ou bain japonais, est un rituel ancestral de la culture nippone.

Voir tous les articles (305)