L'île de Shikoku 四国

  • Publié le : 11/08/2020
  • Par : I.D.O.
  • Note :
    2/5

Shikoku, la troisième île du Japon

Avec ses paysages méditerranéens plantés d’oliviersle long de la mer intérieure du Japon (Setouchi),  ses reliefs montagneux, ses rizières en terrasse, ses forêts luxuriantes et quelques longues plages de sable blanc, Shikoku ravit les sens. D’autant plus que l’île abrite le plus célèbre chemin de pèlerinage du Japon, Shikoku hachijū hakkasho, jalonné de 88 temples. N’attendez plus : prenez l’avion ou même le train et allez découvrir cette île authentique encore peu connue des visiteurs.

L'histoire de l'île du Shikoku

 

Selon le Kojiki ("Chroniquedes faits anciens", recueil de mythes datant de 712) Shikoku serait latroisième île du Japon créée par le couple divin, Izanagi et Izanami. 

 

 

Difficile d’accès et sauvage, elle servit de refugeaux membres du clan Taira (également nommé Heike) qui s'y cachèrent pouréchapper au clan ennemi des Minamoto. Mais après la victoire des Minamoto en 1185, l’île fut divisée en quatrefiefs (Shisignifie "quatre" et "koku" pays)  tous gouvernés par un vassal de Minamoto noYoritomo, le fondateur de Kamakura. L’ère féodale qui suivra favoriserala construction de splendides châteaux.

 

Naruto abrite les deux premiers temples des 88 temples du fameux pèlerinage de Shikoku.

Naruto abrite les deux premiers temples des 88 temples du fameux pèlerinage de Shikoku.

JNTO

Femmes pèlerins au temple Dainichi-ji d'Itano à Shikoku

Femmes pèlerins au temple Dainichi-ji d'Itano à Shikoku

Albert

Une procession de danseuses pendant le festival Awa Odori, à Tokushima (Shikoku).

Une procession de danseuses pendant le festival Awa Odori, à Tokushima (Shikoku).

JNTO

Les spécialités culinaires du Shikoku

La cuisine de Shikoku est réputée à travers tout l’Archipel.Elle abonde en poissons et agrumes de toutes sortes et sa riziculture est très développée.De plus, chaque préfecture a ses propres spécialités. 

Ehime est connue pour sonjakoten, spécialité de la villed’Uwajima : une sorte de pâté de poisson coupé en rectangles puis frits etque l’on mange plutôt comme un snack. 

La préfecture de Kôchi est célèbre son katsuo tataki, un sashimi debonite dont on a seulement grillé la peau. 

Kagawa, elle, est réputée pour ses udon, notamment pour son sanukidon, degrosses nouilles de blé servies dans un bouillon d'algue et de sauce soja. 

Tokushima, quant à elle, est connue pour ses sudachi, un petit agrume que l’on récolte vert pour son jus acide et qui parfume de nombreux mets, dont les soupes.

 

 

Katsuo no tataki

Katsuo no tataki, sashimi de bonite

Photozou

Les sanuki udon, nouilles épaisses plongées dans un bouillon chaud sont fabriquées à partir d'une variété de blé cultivée près de Takamatsu.

Les sanuki udon, nouilles épaisses plongées dans un bouillon chaud, sont fabriquées à partir d'une variété de blé cultivée près de Takamatsu

JNTO

Que voir à Shikoku ?

 

Entre ses longues plages de sable fin au sud, ses massifsmontagneux, ses rizières en terrasses, ses villages pittoresques et bien sûr,ses temples, Shikoku mérite plusieurs jours de visite.

 

Les quatre grandes villes de Shikoku

 

 

  • Matsuyama : outre son château féodal, Matsuyama-jô, la ville abrite 8 des temples du fameux pèlerinageet dans sa périphérie, Le Dôgo Onsen, l’un des plus ancienet des  plus célèbre établissementthermal du Japon.

  • Kôchi : la ville est aussi connue pour son château construit au débutdu XVIIème siècle. Son marché du dimanche (Kôchi ichiba) propose légumes locauxet poissons fraichement pêchés. Les fans de manga ne manqueront pas le muséedes manga de Yokoyama.

 

Le Matsuyama-jô

Ce château médiéval est un des douze derniers conservé au Japon

Ritsurin Koen

Un étang de Ritsurin Koen.

JNTO

La vallée d'Iya (Shikoku)

La vallée d'Iya (Shikoku)

u dou


Adresse - Horaires - Accès

  • Adresse

  • Horaires

    En avion : les 4 grandes villes des 4 préfectures sont desservies plusieurs fois par jour depuis Tokyo.
    En train : les trains de la compagnie JR relient l'île à Honshu via Okayama et Shin-Osaka.
    En bus : deux bus relient l’aéroport international du Kansai à Takamatsu et Tokushima.
    En voiture : des ponts permettent d'accèder à Shikoku par Naruto (est), Seto (nord) ou Shimanami / Imabari (nord-ouest).
    En bateau : ferrys d’Hiroshima à Matsuyama, d’Osaka et Kobe à Takamatsu et de Wakayama à Tokushima.

Nos derniers articles

Tokyo street by night

Les différents types de route au Japon

Avant de prendre le volant à votre tour, apprenez-en plus sur les différents types de route au Japon.

Asakusa street in Tokyo, Japan

Se garer au Japon

Étant donnée la densité urbaine de la plupart des agglomérations au Japon, et la vélocité avec laquelle les forces de l’ordre détectent les voitures mal garées, il n’est que très improbable de pouv

Japanese car in front of Mount Fuji

Les stations-service japonaises

Au Japon, les clients sont rois, et cela est valable pour les conducteurs qui vont faire le plein d’essence dans les stations-service.

Voir tous les articles (282)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire