Article(s) du thème Temples et sanctuaires à Kyoto

  • Publié le : 20/04/2022
  • Par : Japan Experience

All about Japan

Kiyomizu-dera

Kiyomizu-dera, le temple de l'"eau pure" à Kyoto

Le complexe du Kiyomizu-dera constitue une visite très populaire pour les visiteurs qui découvrent l'ancestrale Kyoto.

Pagoda at Toji Temple, Kyoto

Le Temple Toji

Imprégné d'histoire, le complexe Toji couvre les années depuis son expansion au IXe siècle jusqu'à sa collaboration actuelle avec la Fondation Cartier pour l'art contemporain en France.

Sanctuaire Yasaka-jinja

Le sanctuaire Yasaka

Avec ses couleurs vives, le sanctuaire Yasaka-jinja est l'un des monuments les plus connus et les plus populaires de la ville.

Le temple Byodo-in

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, récemment rénové en 2014, le Byôdo-in se trouve au centre de la petite ville d'Uji, non loin de Kyoto.

Kenninji

Visitez les temples zen de Kyoto

Kyoto, la ville au 1 000 temples, abrite parmi les plus beaux complexes bouddhistes zen du pays.

Temple Ryôanji

Le temple Ryôan-ji

Plus que le temple lui même, c'est la somptuosité du jardin sec de Ryôanji qui a fait la réputation des lieux...

Le toit du Kurama-dera

Le temple Kurama-dera

Nul doute que Kyoto concentre une quantité inégalée de temples et de sanctuaires. Un de ces trésors est le Kurama-dera, perché sur le Mont Kurama et facilement accessible en train depuis Kyoto.

Le pavillon d'or, Kinkaku-ji

Kinkaku-ji, le Pavillon d'or de Kyoto

À l'ombre des collines du nord-ouest de Kyoto se loge un bijou de l'ancienne capitale : le temple Rokuon-ji, plus connu sous son nom usuel de Kinkaku-ji, le "pavillon d'or".

Fushimi Inari

Fushimi Inari Taisha

Au sud de Kyoto, les torii du sanctuaire Fushimi Inari, portails traditionnels à l’entrée des sanctuaires shintoïstes, s’alignent par milliers sur les hauteurs de la montagne.

Hiyoshi-taisha

Le sanctuaire Hiyoshi-Taisha

Dans la préfecture de Shiga, non loin de la célèbre Kyoto, se trouve la ville d'Otsu et le sanctuaire Hiyoshi-Taisha.

ryozen-kannon

Le Ryôzen Kannon, un statue géante dans Kyoto

Au regard des sites et monuments emblématiques du quartier historique d'Higashiyama, littéralement "la montagne de l'est", le temple Ryôzen Kannon fait figure d'outsider dans les itinéraires touris

Ishiyama-dera

Ishiyama-dera, un temple près du Lac Biwa

Le temple Ishiyama-dera est un des deux grands temples bouddhistes de la ville côtière d'Otsu. Il s'agit du 13ème temple du pèlerinage de Kannon dans la région du Kansai.

Iwashimizu Hachiman

Le sanctuaire Iwashimizu Hachiman-gū

Au sud de Kyoto se trouve le sanctuaire shinto Iwashimizu Hachiman, édifié dans la ville de Yawata sur le Mont Otokoyama.

Ujigami-jinja-haiden

Sanctuaire Ujigami-jinja

À quelques minutes du célèbre Byôdô-in, sur l'autre rive de la rivière Uji, un véritable trésor attend, et surtout, mérite votre visite.

Pagode au temple Shinnyodo

Le temple Shinnyodo

Au sommet d'une colline du nord-est de Kyoto, le temple millénaire de Shinnyodo est une excursion idéale entre le chemin des philosophes et le sanctuaire Heian.

Temple Kokedera

Saihoji / Kokedera : le Temple des mousses

Les végétaux marquent le passage des saisons. Près de centvingt variétés de plantes velouteuses déclinent une palette infinie decouleurs, du vert jaune au vert foncé.

Higashi hongan-Ji

Le temple Higashi Honganji

LeHigashi Honganji ("temple du vœu originel oriental") est un templebouddhiste de Kyoto, qui possède un frère jumeau à quelques centaines demètres, le Nishi Honganji.

tentokuin

Le temple Tentokuin

Kyoto est connue pour ses très nombreux temples, disséminés dans toute la ville.

Zazen au temple Ryosoku-in

Le temple Ryosoku-in

Le temple Ryosoku-in, dans le quartier historique de Gion à Kyoto, invite à s'initier à la méditation zen, selon les préceptes de la philosophie bouddhiste.

Higashi hongan-Ji

Les temples Hongan-Ji

À Kyoto, les temples Nishi Hongan-Ji et Higashi Hongan-Ji représentent la branche bouddhiste Jodo.

Façade du temple Ginkakuji à Kyoto

Le temple Ginkakuji

Avec ses paysages harmonieux et son architecture raffinée, la beauté du Ginkakuji surpasse celle du pavillon d'or dans le coeur de nombreux Japonais...

Daigoji

Daigoji

Au sud de Kyoto, entre ville et campagne, se trouve le Daigoji.

Le temple Otagi Nenbutsu-ji

Ce temple bouddhiste fondé au VIIIe sièclepar l’Impératrice Shōtoku (718-770) bénéficie d’un nouveau souffle depuis lemilieu du XXe siècle.

Le Heian-jingu à Kyoto fut érigé en l’honneur de l’ère Heian (794-1185), et de son fondateur, le cinquantième empereur du Japon, Kammu (737-806).

Heian-jingu

Dédiéaux deux empereurs les plus chers aux Japonais, le Heian-jinguinvite au rassemblement du peuple autour de son Histoire.

La danseuse Gio, représentée dans le livre I du Dit des Heike

Le temple Gio-ji

Le temple de Gio-ji est un petit temple discret, situé dans le quartier d'Arashiyama à Kyoto.

Kennin-ji

Kennin-ji

Aux détours d’une rue de Gion, le Kenninji invite à la méditation. Temple aux magnifiques jardins, il accueille en avril une fête célébrant un maître du zen.

Takesato Yagyu, artisan doreur du pavillon doré à Kyoto

Takesato Yagyu, l'artisan doreur du Kinkakuji à Kyoto

Vous êtes-vous déjà demandé comment le pavillon d'or de Kyoto gardait son éclat doré tout au long de l'année?

Les stèles du temple Adashino Nenbutsu-ji

Le temple Adashino Nenbutsu-ji

Imaginez : 8000 petites statues de pierre pour 8000 âmes laissées à l’abandon.

La pagode à trois étages de l'Enryakuji

Le Mont Hiei

Au Nord de Kyoto se trouve le temple Enryakuji du Mont Hiei qui fut un des temples les plus puissants du Japon. Une visite dans l'un des grands lieux du bouddhisme japonais.

Les cerisiers en fleur du Ninna-ji

Le temple Ninna-ji

Parmi les nombreux temples de Kyoto classés au patrimoine del’UNESCO, le temple Ninna-ji est l’un des plus vastes. Il est de plus célèbredans tout le Japon pour ses cerisiers en fleur.

Façade du Kitano Tenmangu à Kyoto.

Kitano Tenmangu

Une vache, des examens réussis et une malédiction vieille de plus de mille ans...ces éléments en apparence disparates se réunissent tous sous l'égide de SUGAWARA no Michizane (845 - 903), en l'honn

Nanzenji

Nanzenji

Entouré de verdure, blotti dans lequartier d’Higashiyama, ce temple datant de 1264 qui avait servi tout d’abordde villa secondaire à l’empereur Kameyama (1249-1305)est aujourd’hui considéré comme l

Tenryuji

Tenryuji

Venezdécouvrir Arashiyama, ses promenades, le Tenryuji et sa mer de bambousainsi que le village où les habitants cultivent encore un mode de vie à la slow life.

Sanzen-in

Sanzen-in

Levillage d'Ohara sembleperdu au milieu des rizières et des montagnes.

Daruma-dera

Daruma-dera/Horin-ji

Intrigants,les bonhommes borgnes ou aveugles du Daruma-dera apportent une touchede magie au bouddhisme.

Un poisson de bois au temple Manpukuji (Kyoto).

Manpukuji

Siège de la secteÔbaku, troisième école du bouddhisme zen au Japon, moins connueque l’école Rinzai ou Sôtô et de moindre importance, l’ÔbakusanManpukuji demeure de nos jours l'une des rares enceint

Shimogamo-jinja

Shimogamo-jinja

La forêt Todasu-no-mori étreint et enserre le Shimogamo-jinja comme un trésor. Ce dernier est proche d’un autre sanctuaire tel un frère, le Kamigamo-jinja.

Myoshin-ji

Myôshin-ji

Une ville dans la ville. Le Myôshin-ji et son dédale d'allées pavées entraînent les visiteurs sur la voie du zen.

Temple Hônen-in

Hônen-in

Non loin du Ginkakuji ou pavillon d’Argent, au-dessus du chemin de la Philosophie, le temple Hônen-in mérite une attention particulière. A découvrir absolument.

Yasakajinja

Yasaka-jinja

D’apparence modeste, le Yasakajinja charme tout de même par ses pâles lanternes qui réchauffent les cœurs quand vient le soir.

Le temple Kôryû-ji abrite encore aujourd’hui plusieurs trésors nationaux du Japon.

Kôryûji

Un édifice bouddhique qui malgré la trace du temps a pu conserver nombre de pièces appartenant aujourd’hui au Trésor National japonais.

Temple Chion-in

Chion-in

Tout est grand, stupéfiant et remarquable au Chion-in. A croire qu’il ne fut construit que dans le but d’épater la galerie.

Nanzenin

Nanzenin

Petitlieu de culte noyé dans la douzaine de temples assimilés au grandNanzenji,le Nanzenin ne brille que par son jardin.

Sanjûsangendô

Sanjusangen-do

Dans lequartier d’Higashiyama,un temple bouddhique cultive le secret d’un intérieur bien gardé.Le Sanjûsangen-dô et ses œuvres d’art célèbrent l’atemporelet l’éphémère d’une découverte.

Zenrin-ji

Zenrin-ji

Egalementappelé « Temple aux feuilles d'érables », le Zenrinjiest niché sur la montagne Higashiyama, à l'Est de l'anciennecapitale.

Kamigamo-jinja

Kamigamo-jinja

Quel étrange paradoxe que cet endroit si paisible soit dédié à Kamo Wake-ikazuchi, la divinité shintô du tonnerre. La ville pourtant toute proche, semble être à des lieues.

Temple Tofukuji

Tofukuji

Figure majeure du bouddhisme zen, le Tofukuji ravit surtout les amateurs de momiji, ces parures rouges que revêtent les érables à l’automne.

Kodaiji

Kodaiji

Dans le Japon ancien, les veufs faisaient construire de grandiloquents mausolées en l’honneur de feu leur moitié et les déifiaient au sein de temples dédiés.

Torin-in

Tôrin-in

Papillesen alerte et narines au vent, le Tôrin-in est une affaire de goût. Ses portess’ouvrent deux jours par an sur des régals à ne pas manquer.

Temple Shisen-dô

Shisen-dô

Kyotodans sa faim de terre a depuis longtemps déjà avalé la bourgaded'Ichijô-ji. Et pourtant, le quartier n'a jamais perdu son âme devillage.

Temple Shoren-in

Shoren-in

A l’entrée, d’imposants arbres, vieux pour certains de plus de sept cents ans, gardent le temple. Derrière un paravent, une ombre file harmonieusement.