Où acheter un yukata sans se ruiner à Tokyo ? 東京でやすい浴衣を買う

  • Publié le : Ven 17/07/2020 - 00:00
  • Par : Ph.L
  • Note :
    3/5
Jeunes filles en yukata

Jeunes filles en yukata

Ant le Breton

Qui a dit que les yukata coûtaient forcément chers ?

Beaucoup plus léger que le kimono, le yukata est un vêtement incontournable de la saison estivale. Que se soit pour aller admirer les feux d'artifice ou pour profiter tout simplement d'un matsuri, de nombreux Japonais le porte lorsque les beaux jours reviennent. Pourtant, cette petite pièce de coton a un certain coût. Entre le yukata en lui-même, le obi qui l'accompagne, et les accessoires qui agrémentent la tenue, être à la mode au Japon est un investissement ! Et notamment à Tokyo, où les prix sont généralement plus élevés que dans le reste de l'archipel. Afin de pouvoir profiter pleinement des traditions vestimentaires de l'été sans y laisser trop de yens, voici quelques petites astuces pour se procurer un yukata bon. marché sur la capitale.

Les yukata sont très appréciés pour leur légèreté lors des matsuri

Les yukata sont très appréciés pour leur légèreté lors des matsuri

Pexels

Les sets des grandes enseignes

Les sets sont toujours une bonne idée pour économiser quelques yens !

Avec des prix allant de 3 000 à 6 000 yens (entre 23 et 46euros), ces yukata ''tout compris'' (yukata +obi + geta) sont un bon moyen de s'habiller pour l'été à moindre coût.

Très populaires, on en trouve alors un peu partout dans les bazars et les 100 yens shops, tels que Don Quijote, mais également dans quelques magasins de prêt à porter comme Uniqlo qui proposent chaque année une nouvelle collection de cinq ou six modèles pour hommes et femmes. Des collectiontrès attendues, qui partent comme des petits-pains lorsque l'été arrive !

 

Don-Quijote

Un magasin Don Quijote qui propose des vêtements à bas prix

ThomasJohnson

Shimokitazawa en journée

Shimokitazawa en journée

Flick-eerkmans

Les marchés aux puces

C'est bien connu, on trouve de tout sur les marchés aux puces.Et même des yukata !

Très appréciés des Tokyoïtes les weekends de beaux temps, les marchés aux puces sont bien présents dans la capitale nippone.Et on peut y faire de très bonnes affaires quand on sait que certaines personnes y vendent yukata et obi pour moins de 1 000 yens (7,84euros).

Parmi les marchés les plus prisés de la capitale en matière de textile : celui du parc Yoyogi, le marché aux puces de Oi Keibajo à Shinagawa, et le marché aux puces de la sortie ouest de la gare de Ikebukuro (JR Yamanote) sauront sûrement ravir les chineurs partis à la recherche de la. bonne affaire.

On peut aussi trouver des kimono et des yukata sur les marchés aux puces

On peut aussi trouver des kimono et des yukata sur les marchés aux puces

Japantravel

Magasin de kimono à Tokyo

Magasin de kimono à Tokyo

Wikimédia


Adresse - Horaires - Accès

  • Adresse

Découvrez nos activités

  • Durée : 5 heures
  • Location : Tokyo
  • Durée : 2 heures
  • Location : Tokyo
  • Durée : 8 heures
  • Location : Tokyo
  • Durée : 3 heures
  • Location : Tokyo
Découvrez toutes nos activités (100)

Nos circuits à Tokyo

  • Durée : 13 jours
  • Locations : Tokyo, Hakone - Mt Fuji, Kyoto, Hiroshima, Kanazawa, Tokyo
  • Inclus :
  • Durée : 12 jours
  • Locations : Tokyo, Mt Fuji (Kawaguchiko), Osaka, Himeji, Kyoto, Nara
  • Inclus :
  • Durée : 14 jours
  • Locations : Tokyo, Hakone Mt Fuji, Kyoto, Nara, Koyasan, Osaka
  • Inclus :
  • Durée : 21 jours
  • Locations : Tokyo, Hakone Mt Fuji, Kyoto, Nara, Koyasan, Osaka, Kobe, Takachiho, Kumamoto, Nagasaki, Hiroshima, Miyajima
  • Inclus :
  • Durée : 21 jours
  • Locations : Tokyo, Hakone Mt Fuji, Kyoto, Nara, Koyasan, Osaka, Kanazawa, Takayama, Magome, Matsumoto
  • Inclus :
  • Durée : 23 jours
  • Locations : Tokyo, Nikko, Hoshi, Sado, Matsumoto, Magome, Takayama, Kanazawa, Kyoto, Amanohashidate, Tottori, Matsue, Naoshima, Takamatsu, Kurashiki, Himeji, Osaka
  • Inclus :
Voir tous les circuits (7)

Nos derniers articles

Mizumachi, un centre commercial en plein air à Tokyo

Au bord de la rivière Sumida, Mizumachi effectue un pont entre le passé et le présent.

La ruelle Takeshita Dori à Harajuku

Takeshita dori : la rue emblématique de Harajuku

Takeshita dori : la ruelle déjantée d'Harajuku. Foule bigarrée, costumée, grimée, aux cheveux colorés, décolorés ; boutiques vintage, avant-gardistes ou de cosplay.

Dans le sanctuaire de la culture pop' et otaku qu'est AKihabara, Mandarake est le temple du manga.

Le magasin de la culture otaku : Mandarake

Créée à Tokyo en 1980 par le mangaka Masuzou Furukawa, Mandarake est l'une plus importantes enseignes d'articles d'occasion et d'objets de collection liés aux anime et aux mangas.

Voir tous les articles (49)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire