Tout ce qu'il y a à savoir sur le notion de "Dieu/Kami" en japonais

  • Publié le : 13/07/2020
  • Par : S.R. / I.D.O.
  • Note :
    3/5

"Dieu / Kami ", une notion complexe en japonais

"DIEU" TEL QU’IL EST REPRÉSENTÉ  DANS LE MONDE DES RELIGIONS ABRAHAMIQUES, UNÊTRE UNIQUE, CRÉATEUR DU MONDE, TRANSCENDANT, N’EXISTE PAS DANS LA RELIGION SHINTOÏSTE.RELIGION ANIMISTE ET POLYTHÉISTE, ON Y PARLE PLUTÔT D’ÊTRES DIVINS, QUI SEMANIFESTENT SOUS DIFFÉRENTES FORMES.Au-delà du  shintoïsme, l’Archipel a aussiconnu dès le Vème siècle l’influence du bouddhisme dont le rapportau divin est particulier. Nous nous en tiendrons ici à la notion shintoïste dudivin.

La mention des kami se retrouve dans les deux tout premierslivres écrits en langue japonaise, le Kojiki ("Chroniquedes faits anciens"), qui est un recueil de mythes datant de 712, etle Nihon-shoki  ("Annales du Japon") de 720. Ony retrouve notamment le mythe de la création du monde par Izanagi ou lesaventures d’Amataresu

Le grand commentateur du Kojiki, MootoriNorinaga, a dit : "tout être qui possède certainesqualités éminentes sortant de l'ordinaire, ou qui est impressionnant de nature,est appelé kami". On trouve ainsi une myriade de kami.

Le Kanji de Kami

Le Kanji de Dieu en japonais

S.R.

Une multitude de divinités japonaises aux multiples fonctions

Certains de ces kami incarnent les ancêtres divins du peuple japonais.Ils sont nés de la mythologie shintô. Ce sont les kami de "l'âge des dieux", appelés amatsukami (kami célestes). Il existe aussi des kunitsukami (kami terrestres.)

Les autres kami peuvent être les esprits  de défunts ou encore des esprits qui gouvernent la nature. Ainsi, pour les shintoïstes, montagnes, rivières, forêts et autres éléments naturels sont tous habités et régentés par des esprits que l'on honore lors de fêtes traditionnelles.

Amaterasu sortant de la caverne (Shunsai Toshimasa, XIXe s.)

Amaterasu sortant de la caverne (Shunsai Toshimasa, XIXe s.)

flickr

Le drapeau au disque solaire rayonnant est encore aujourd'hui le symbole des forces armées japonaises et rappelle pour beaucoup le Japon de la Seconde Guerre mondiale

Le drapeau au disque solaire rayonnant est encore aujourd'hui le symbole des forces armées japonaises et rappelle pour beaucoup le Japon de la Seconde Guerre mondiale

Wikipedia

Dans la sanctuaire intérieur d'Ise ont lieu quotidiennement des rituels et cérémonies de purification.

Dans la sanctuaire intérieur d'Ise ont lieu quotidiennement des rituels et cérémonies de purification.

Wikipedia

Sanctuaire Inari

Sanctuaire Inari

Flick/ thaths

Existe-t-il des alternatives au terme kami ?

Le terme kami a été forgé pour donner du sens à la notion traditionnelle de la divinité dans le Japon shintoïste. L'irruption du catholicisme sur l'archipel avec son idée de Dieu unique créateur de toute chose a bousculé cette quiétude langagière. 

Pour rendre compte de la particularité de la notion de Dieu des monothéismes, le terme Tenshû 天主, soit "maître des cieux" a été créé et a été utilisé par les catholiques japonais, en concurrence du terme Jôtei 上帝 "souverain du dessus", et ce jusqu'à ce que le terme de kami-sama 神さま ne s'impose à partir du XIXème siècle. Depuis, le terme kami a repris sa prépondérance, mais enrichi de sens nouveaux et d'influences extérieures.

L'intérieur de l'église Oura (Nagasaki), dont les vitraux ont été importés de France.

L'intérieur de l'église Oura (Nagasaki), dont les vitraux ont été importés de France.

Wikipedia

Façade de l'église Oura à Nagasaki

Façade de l'église Oura à Nagasaki

jpellgen

Nos derniers articles

Lake Kawaguchiko Sakura Mont Fuji

Les fleurs de cerisier dans l’art

Avec l'arrivée du printemps, les rues, les jardins et les montagnes du Japon accueillent avec joie la floraison des cerisiers et c'est tout l'archipel qui se saupoudre de rose pendant quelques jour

Netsuke

Netsuke

D’accessoires vestimentaires en vogue au Japon à l’époqued’Edo, ils sont devenus des pièces de collection prisées dans le monde entier.Mais que sont les netsuke et oùpeut-on s’en procurer ?

Geisha à l'entrée d'une maison de thé dans le quartier de Gion, à Kyoto

Geishas, gardiennes des arts japonais

Le terme de geisha signifie littéralement : "personne pratiquant les arts". Partez sur leurs traces, à la découverte.

Voir tous les articles (292)

Commentaires

Notez l'article

Votre commentaire